Home Voyage Train Le Japon n’a pas rétabli l’état d’urgence en raison de l’épidémie de Covid-19

Le Japon n’a pas rétabli l’état d’urgence en raison de l’épidémie de Covid-19

0
Le Japon n’a pas rétabli l’état d’urgence en raison de l’épidémie de Covid-19


Le secrétaire en chef du gouvernement Suga a déclaré que l’épidémie de Covid-19 n’avait pas encore atteint l’état de déclaration d’urgence.

Le 31 juillet, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 dans le centre épidémique japonais a dépassé pour la première fois le cas des 400 jours. Cependant, le gouvernement japonais a confirmé qu’il n’était pas temps de déclarer à nouveau l’état d’urgence.

: Nh: Japan Rail Pass

Selon un rapport du gouvernement de Tokyo, à 13h00 heure locale, le nombre de nouveaux cas de Covid 19 a dépassé les 400, augmentant fortement pour atteindre un record de 367 personnes enregistrées le 31 juillet. C’est aussi le troisième jour, le nombre de nouveaux cas à Tokyo n’a cessé de culminer.

Pour limiter la propagation de l’épidémie, Tokyo a organisé hier une conférence sur la surveillance épidémique. Le gouvernement de la ville a ordonné la fermeture des restaurants et des installations de karaoké après 22h00. Le gouverneur de Tokyo, Koike, a également confirmé qu’il pourrait envisager de déclarer à nouveau l’état d’urgence dans la capitale si l’épidémie continue de s’aggraver. Les experts soulignent également que les installations médicales sont très sollicitées.

Cependant, lors de la récente conférence de presse, le secrétaire en chef du cabinet, M. Suga Yoshihide, a déclaré que bien que la propagation soit sévère dans certaines provinces, la propagation est encore plus lente que la période. Mars et avril.

Il a également estimé que l’épidémie n’avait pas atteint l’état de devoir déclarer à nouveau l’état d’urgence. Lorsqu’on lui a demandé si le Japon était dans la deuxième vague d’infection, Suga a déclaré qu’il n’y avait pas de normes spécifiques sur la façon dont la deuxième vague d’infection serait, cependant, le gouvernement japonais. se préparent aux prochaines infections.

Viet Dung / VOV-Tokyo